Mot de l’Attachée de coopération pour le français – Ambassade de France Mme Sylvie Lamy

Mot de l’Attachée de coopération pour le français – Ambassade de France Mme Sylvie Lamy

au colloque international

« Les défis de l’éducation à la citoyenneté à l’ère du numérique face aux crises et à la mondialisation »

organisé par l’Association Libanaise pour le Renouvellement Educatif et Culturel en partenariat avec la Faculté de Pédagogie de l’Université Libanaise, l’Université Islamique du Liban, l’Institut Libanais d’Educateurs de l’Université Saint-Joseph, et en coopération avec l’Ambassade de France, le Ministère de la Culture, l’Institut Français d’Orthopédagogie, le Conseil National de l’Audiovisuel, l’Université Aydin d’Istanbul en Turquie – Le Département de sociologie, la Fondation Diane, le Centre de développement des ressources humaines pour les études et la recherche à Berlin et l’Association Al Nour.

Liban – Hadath – Cité Universitaire Rafic Hariri

Mot de l’Attachée de coopération pour le français – Ambassade de France Mme Sylvie Lamy:

Mme Sylvie Lamy

Je remercie de son invitation l’UL qui accueille aujourd’hui ce colloque international ainsi que l’association libanaise pour le renouvellement éducatif et culturel qui est à l’initiative de cet événement. Et bien sûr toutes les universités, libanaises ou non, partenaires, associés à l’organisation de ce très bel événement. Pour mémoire, nous avions accueilli à l’IFL en octobre (28 et 29), un autre colloque – sur l’enseignement post Covid – , organisé par l’UL avec la participation de nombreuses universités du Liban, et cette volonté de travailler en réseau, d’échanger et de partager, c’est quelque chose dont nous nous réjouissons et que nous ne pouvons qu’encourager.

Je souhaite également rendre hommage à l’extraordinaire énergie, la mobilisation sans faille, de Rima Younes, présidente de l’association libanaise pour le renouvellement éducatif et culturel, que nous soutenons, et qui organise de nombreuses activités et animations pédagogiques en français, auprès de jeunes élèves, de leurs parents et de professeurs des écoles du sud de Beyrouth. L’éducation à la citoyenneté est une problématique centrale dans la formation de ces jeunes. Aussi, je serai ravie de les écouter au cours de cette journée puisqu’ils sont responsables d’un des ateliers de ce colloque.

En France, le ministère de l’éducation nationale a mis en place un parcours citoyen, considérant que l’établissement scolaire est un lieu d’apprentissage individuel et collectif de la citoyenneté par

  • la sensibilisation à l’explicitation du droit qui régit les actes et les règles élaborées au sein des instances scolaires ;
  • l’exercice de responsabilité au sein des associations (sportives par exemple) et des instances scolaires (à l’instar des éco-délégués dans des écoles libanaises) ;
  • l’engagement dans des actions liées aux projets d’établissements.

La formation du futur citoyen, outre qu’elle est une mission fondamentale de l’école, donne du sens aux apprentissages, elle mobilise les jeunes en les responsabilisant. Je souhaiterais, à titre d’exemple, évoquer les premiers échanges entre élèves français et libanais dans les partenariats français que nous organisons avec des établissements libanais : comment peut-on aider son pays quand on est Libanais, Français, qu’est-ce que l’engagement pour son pays ?  …

C’est donc tout l’intérêt de ce colloque de réfléchir à ces questions, dans le cadre d’une éducation de la réussite pour tous, francophone et trilingue au Liban, qui forme les jeunes adultes de demain à devenir des citoyens du Liban et du monde.

A toutes et à tous, très beau colloque !

Add a Comment

Your email address will not be published.